La Créativité dans le Monde du Travail

Pourquoi l'esprit créatif est-il de plus en plus recherché dans le monde du travail? Comment développer la créativité au sein d'une entreprise? L’intérêt est d’avoir des collaborateurs créatifs, multidisciplinaires, qui, en plus d’une dynamique innovante personnelle, pourraient jouir d’une dynamique créative collective!



Les Soft-Skills et la Consécration de la Créativité

Longtemps sous-estimées, relativement à la pertinence d’un profil professionnel, les soft-skills bénéficient désormais d’une plus large visibilité et sont de plus en plus prises au sérieux. Pour rappel, les soft-skills représentent les compétences dites comportementales car relatives à des capacités humaines plus ou moins naturelles ou maîtrisées par les individus qui s’en servent dans la vie de tous les jours. Ce sont des facultés transversales qui s’opposent aux hard-skills enseignées dans les écoles et les universités qui, elles, privilégient les approches techniques. Parmi ces soft-skills, la créativité tire particulièrement son épingle du jeu tant elle est de plus en plus sollicitée au sein du monde du travail.


En effet, dans un contexte concurrentiel tendu et étendu à tous les secteurs d’activité, les entreprises ont de plus en plus besoin de se démarquer. Leurs équipes se doivent alors d’être composées de collaborateurs inventifs, générateurs d’idées innovantes, capables de facilement s’adapter et se projeter. Cela se traduit par des qualités comportementales, en opposition aux compétences techniques, dont la créativité fait office de porte-étendard. Être créatif c’est avoir la possibilité de trouver avec plus de rapidité des solutions aux problèmes donnés en utilisant une vision hors du cadre, et donc enrichie de liens et de connexions entre les différentes idées, projets et expériences pour débloquer une voie peu empruntée. Une vision élargie que les autres collaborateurs n’auront pas forcément ce qui les condamnera inéluctablement à refaire les mêmes erreurs et perdre une quantité non négligeable de temps.


La créativité a une partie innée mais comme nous vous l’avions expliqué dans le précédent article « Être créatif, pourquoi pas vous ? », il est également possible de la travailler pour en maîtriser un peu plus les mécanismes. Comme toute discipline, l’entraînement et la régularité sont essentiels pour améliorer un niveau qu’on juge insuffisant. De plus, la créativité peut ainsi constituer un véritable atout sur un CV auprès d’employeurs qui sont de plus en plus friands de cette compétence.


Certaines universités ont déjà compris l’importance de cette soft-skill et commencent à y développer des programmes scolaires pouvant la solliciter, sous la forme d’ateliers créatifs, de projets de groupe, de bénévolat ou d’invitation à organiser des évènements. Tout cela dans l’optique de former des profils ayant cette corde comportementale supplémentaire à leur arc de compétences techniques.


Les Piliers de l'Esprit Créatif en Entreprise


Comme mentionné ci-dessus, la vision joue un rôle prépondérant dans la créativité professionnelle. Une vision d’ensemble des choses, permet d’avoir du recul sur les problèmes tout en n’oubliant pas Les objectifs finaux, et donc d’y envisager les différents chemins pour y parvenir.


Penser hors du cadre permet ensuite d’avoir potentiellement une approche décalée de la question qui va favoriser les idées originales et éviter les sentiers battus, donnant alors une toute autre perspective au problème et à la solution associée.


L’esprit d’initiative est également essentiel lorsqu’il s’agit de donner cet élan à la créativité qui ne va pas être passive et attendre d’être dos au mur pour se manifester. Cela permet de renforcer l’autonomie des individus qui ne vont pas rester les bras croisés en attendant les directives.


Cet esprit d’initiative est ainsi étroitement lié à la confiance en soi qui peut être un frein comme un moteur pour la créativité selon si cette dernière est affirmée ou claudicante. Pour avoir la force d’exposer le fruit de son innovation avec fierté et détermination, l’estime de soi est très importante car c’est elle qui va insuffler de l’énergie dans vos idées que l’on trouvera inspirantes et qui fera que vos collaborateurs se lanceront avec vous. Par ailleurs, autant la confiance en soi nourrit la créativité, autant la réciproque est vraie. La créativité amenuise la peur de l’échec que l’on peut ressentir avant de faire concrétiser une idée. Elle booste la résilience et l’attention de vos collaborateurs envers vous qui vous regardent montrer une direction et donc prendre des responsabilités.


L’esprit créatif ne se contente pas de se baser sur les retours d’expériences, en somme ce qui a été réalisé auparavant, mais fait réellement preuve d’une imagination qu’il met au service de son travail. La prise d’initiative est ainsi dopée en même temps que l’intelligence collective qui se nourrit du ping-pong idéique entre les collaborateurs que suscite l’énonciation d’une nouvelle approche. L’esprit créatif ne craint pas les évolutions, structurelles ou technologiques, mais au contraire s’en accommode. Il sait tirer profit du changement en gardant un optimisme qui fait fi des croyances limitantes. Ce type de profil peut avoir un véritable effet dynamisant et inspirant sur une équipe de collaborateurs, représentant alors un atout indubitable pour une entreprise.

Injecter de la créativité au sein d'une entreprise

Bien que la créativité puisse fonctionner à l’échelle individuelle, il est plus intéressant pour un employeur de s’interroger sur la manière de booster cette dernière à l’échelle de ses équipes.


Encourager les collaborateurs à partager leurs idées est un premier pas afin de pousser les individus à ne pas craindre d’énoncer clairement leurs pensées. C’est au manager d’installer une atmosphère saine en réunion où chaque employé se sent écouté et pris au sérieux lorsqu’il propose quelque chose tout en ayant le droit à l’erreur. Cela peut également se manifester à travers l’utilisation d’un réseau social d’entreprise, forme de boîte à idées modernisée, qui permet de solliciter des discussions sur des sujets plus ou moins précis, plus ou moins techniques en érodant un tant soit peu les éventuels clivages hiérarchiques et générationnels.



Utiliser les outils de travail collaboratifs tels que les visio-conférences, les documents Google Drive ou le partage d’écran afin de pousser les collaborateurs à travailler plus régulièrement ensemble et parallèlement. D’un côté, cela permet de générer une meilleure productivité de groupe où les employés rebondissent sur le travail des autres, affine ce dernier et le complète. D’un autre côté, il y a aussi l’avantage d’éviter l’effet tunnel d’un projet où les collaborateurs ne communiquent pas assez entre eux et se rendent compte tardivement des directions contradictoires qu’ils ont pu prendre.


Penser au Design Thinking, qui est une manière de manager basée sur l’intelligence collective générée par des profils multidisciplinaires qui se contredisent et se complètent, pour trouver une solution à un problème donné. L’expérience utilisateur joue un rôle central dans cette méthode qui permet d’affiner progressivement les fonctionnalités du rendu final pour qu’il réponde avec précision au besoin formulé.


Ne pas négliger les espaces d’échange informels qui correspondent aux lieux dits de détente au sein d’un environnement de travail tels que le self, les salles de vie communes et salles de pause. L’employé, moins sous pression lorsqu’il occupe ces lieux, a plus de facilité à parler librement dans ce cadre convivial. Cela lui permet alors de tenir des conversations plus détendues qui peuvent favoriser l’émergence de nouvelles idées.


Faire intervenir les clients dans les processus de création permet à l’entreprise d’avoir une véritable idée des besoins de ses consommateurs tout en renforçant la fidélité. Ces derniers peuvent ainsi participer aux prototypages des produits ajoutant un regard neuf que pourra alors exploiter l’équipe créative.


Proposer un teambuilding de création artistique, faisant appel à la créativité des participants et permettant de révéler les profils créatifs de chaque collaborateur. À travers des ateliers d’écriture, de chant, de théâtre ou encore de peinture, le teambuilding artistique permet de développer l’esprit créatif collectif et individuel d’une équipe. Vous pouvez découvrir les différents ateliers et événements de teambuilding autour de la création artistique de Vanïya Events par ici.


L’intérêt pour une entreprise serait ainsi d’avoir dans ses équipes ces collaborateurs créatifs, multidisciplinaires, qui, en plus d’une dynamique innovante personnelle, pourraient jouir d’une dynamique collective mise en place par les employeurs pour favoriser la créativité. L’entreprise pourrait alors s’appuyer sur des collaborateurs inspirés et inspirants évoluant dans un cadre non réfractaire à l’expression d’idées et à la prise d’initiative. Tout le monde y serait gagnant. L’entreprise profiterait d’un foyer d’innovation précieux pour son combat concurrentiel tandis que les employés bénéficieraient d’un épanouissement enrichi au sein d’équipes à l’écoute et ouvertes au changement.

Vanïya Events 2020      CGU-CGV      Tous droits réservés 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now